La Champagne et ses vins

La Champagne est une région à part dans le paysage viticole français. Non seulement, elle ne produit quasiment que des vins effervescents (si l’on excepte quelques rouges), mais de plus, elle possède de nombreuses spécificités que les autres régions ne peuvent pas se permettre.

Carte de la Champagne

La Champagne viticole

Une région unique en France

fourny_blanc_de_blancs_natureLa plus importante spécificité du champagne est la possibilité de produire des vins non millésimés, issus d’assemblages de différents cépages, mais aussi de différents millésimes. Le climat très frais de la région ne permettant pas d’assurer une qualité suffisante chaque année.

La Champagne est une appellation unique, bien que certains villages soient classés en premier cru (44) ou grand cru (17). Un champagne premier cru ou grand cru ne devra être assemblé qu’à partir de raisins en provenance de villages classés. L’appellation Champagne est certainement une des plus courtisée au monde, et le CIVC (Comité Interprofessionnel des Vins de Champagne) se bat pour conserver l’exclusivité et l’image de ce nom.

Les assemblages en Champagne

Champagne, Blanc de blancs et Blanc de noirs

Les vins de Champagne sont assemblés en grande majorité à partir de trois cépages : le chardonnay, le pinot noir et le pinot meunier. D’autres cépages plus confidentiels peuvent être utilisés tels que l’arbane, le pinot blanc et le petit meslier. Cependant, leur utilisation reste anecdotique. Le chardonnay apporte au champagne le côté agrumé dans sa jeunesse, et les arômes plus beurrés et pâtissiers en vieillissant. Le pinot noir (raisin à jus blanc mais peau noire) apportera quant à lui charpente, structure et notes de fruits rouges au vin. Le pinot meunier (lui aussi à peau noire) ajoutera une touche plus florale. On peut réaliser un vin exclusivement à base de chardonnay, on l’appellera alors blanc de blancs. De la même manière, un vin de champagne réalisé exclusivement à base de pinot noir et/ou meunier sera un blanc de noirs. Les blancs de blancs sont des champagnes plus tournés vers la fraîcheur et la netteté, alors que les blancs de noirs rechercheront plutôt le volume et la charpente.

Champagne millésimé

En plus des blancs de blancs, blancs de noirs et les champagne non millésimés (ou brut sans année - BSA), il existe d’autres types de champagnes. Les millésimés d’abord sont des champagnes produits à partir d’au moins 80% de vins issus d’une même année. Les champagnes millésimés ne sont produits que lors des bonnes années. En cas d’année moyenne, les maisons préfèrent stocker les vins afin de pouvoir les réutiliser dans la composition de leurs futurs bruts sans année. Les champagnes millésimés présentent souvent un fruit plus mûr et une charpente plus solide dom_perignon_2000que les champagnes non millésimés.

Champagne rosé

Un autre type de champagne est le célèbre champagne rosé. Les champagnes rosés peuvent être produits de différentes manières. Ils peuvent provenir d’un assemblage entre un vin de base blanc et un vin rouge (produit dans la région à base de pinot noir ou de pinot meunier). C’est d’ailleurs la seule région française qui a le droit de faire cela. Ils peuvent aussi être issus d’une macération entre les jus et les peaux. Ils présentent souvent des arômes de fruits rouges gourmands.

Dans tous les cas, les vins de Champagne réussissent le pari d’offrir des vins accrocheurs, aux notes à la fois fruitées, florales et légèrement levurées, donnant une agréable sensation de maturité et de corps au vin.

Les cépages de la Champagne

La production de chardonnay est essentiellement localisée sur la Côte des Blancs au sud de la ville d’Epernay. On y compte quelques grands crus réputés comme Cramant, Avize, Verzenay… Le pinot noir est lui le roi de la Montagne de Reims (au sud de Reims et au nord d’Epernay) et le pinot meunier est très présent dans la vallée de la Marne. Une région méconnue mais produisant de beaux champagnes est la Côte des Bars, plus à proximité de Troyes. On y trouve quelques grandes maisons telles que Drappier, Devaux…

Les producteurs de Champagne

En parlant de maisons de champagne, on en compte plus de 300 représentant les deux tiers de la production. Ces maisons sont essentiellement des maisons de négoce qui rachètent les raisins ou vins de base fournis par des vignerons. Afin de préserver cette structure qui est à la base du succès de la région, les maisons s’engagent sur des achats de raisin à des prix très élevés par rapport à la moyenne constatée dans les autres régions. C’est ainsi que toute la pyramide de production de champagne fonctionne sans soucis depuis des années.

Le dosage du Champagne

Enfin, il est coutume d’adjoindre ce que l’on appelle une liqueur d’expédition (ou liqueur de dosage) avant le bouchage définitif de la bouteille. Cette liqueur est constituée d’un vin de base et de sucre de canne. Elle permet de décider du taux de sucre résiduel du champagne, assurant alors un équilibre avec l’acidité du vin. Notez qu’il existe toujours un peu de sucre résiduel dans le champagne avant même l’ajout de liqueur de dosage. La mode actuelle est aux vins très peu dosés (extra-brut ou nature), cependant, rien ne laisse présager que cette mode résistera (comme toute mode). Le champagne était souvent doux, ce qui explique pourquoi nos grands-parents ont l’habitude de le prendre en dessert !

Niveau de douceur des différents types de champagne (à plus ou moins 3g par litre) :

  • Brut nature 0 à 3g par litre
  • Extra brut 0 à 6g par litre
  • Brut 0 à 12g par litre
  • Extra sec 12 à 17g par litre
  • Sec 17 à 32g par litre
  • Demi-sec 32 à 50g par litre
  • Doux Plus de 50g par litre

Laisser un commentaire

Vous aimerez aussi...

%d blogueurs aiment cette page :